Retour

Trouver un bon colocataire : que faire ?

Trouver un bon colocataire : que faire ?

Avoir des colocataires est une option intéressante pour de nombreuses personnes. C'est une stratégie rentable pour remplir un appartement spacieux de personnes. Et qui d'entre nous n'a jamais souhaité que sa vie ressemble à celle de l'un des personnages de Friends ? Tant de nos protagonistes les plus aimés ont également eu la chance d'avoir des colocataires fantastiques. Cependant, avoir un colocataire dans le monde réel n'est pas toujours facile et peut ne pas se passer comme vous l'espériez. Pour vous aider à trouver le colocataire dont vous avez tant besoin, voici quelques conseils.

Choisir ses camarades de chambre

Trouver des personnes qui vous ressemblent est essentiel si vous voulez vivre une expérience de colocation vivante, joyeuse et mémorable dont vous vous souviendrez longtemps. Trouvez un ou plusieurs colocataires qui vous conviennent en termes de préférences de style de vie (vie rapprochée ou éloignée, tabagisme, invités, fêtes, travail, colocation mixte). Il y a tellement de questions pour lesquelles un consensus est nécessaire. Si vous cherchez des colocataires, il est important de vous poser d'abord les questions suivantes, puis de prévoir une rencontre avec les candidats potentiels afin de déterminer si vous êtes compatibles l'un avec l'autre. Ne vous concentrez pas uniquement sur votre apparence. Même si vous et votre colocataire êtes de cultures complètement différentes, vous pouvez très bien vous entendre. Prêtez attention à ce qu'ils ont à dire et à la façon dont ils répondent à vos questions.

Tenez compte des coûts et des contraintes imposés par les règles

La clause de solidarité, les modalités de paiement et le dépôt de garantie sont autant d'éléments essentiels à une colocation sans problème. Il reste un certain nombre de facteurs à prendre en compte, comme l'assurance du propriétaire, qui comporte deux options. Afin de vous protéger, vous et vos biens, sans nuire à vos colocataires, vous pouvez souscrire une assurance habitation à votre nom. Si le logement est loué au moyen de baux individuels, c'est faisable. Toutefois, si un bail principal est signé pour l'ensemble de l'habitation communautaire, il suffit de souscrire une seule assurance habitation. Un seul résident signe, mais tous les noms sont inscrits. Il est bon d'établir un ordre de priorité pour chaque personne en la calculant et en la répartissant. Internet, le câble, l'énergie, l'eau et les autres services publics ne sont que quelques-uns des nombreux coûts supplémentaires qui doivent être calculés. Enfin et surtout, vous devez tenir compte de ces dépenses dans votre budget et parvenir à un consensus avec les autres résidents.

Avoir un colocataire, c'est comme avoir un coach de vie

Le travail est-il attribué à tour de rôle ? Avez-vous l'habitude de manger ensemble ou de faire vos courses ensemble ? Avez-vous chacun votre propre placard, ou devez-vous le partager ? Discutez-en et voyez si vous pouvez établir des règles de base à suivre. Une autre option consiste à créer un calendrier ou un tableau. Lorsque vous commencez à partager un logement, ces règles peuvent être modifiées si nécessaire. Plus vous êtes proches, plus vous devriez vous sentir à l'aise pour les changer. Développez-en de nouvelles et rendez obsolètes certaines des anciennes. Cependant, gardez-les à l'esprit. Cependant, veillez à ne pas devenir trop rigoureux avec ces normes ou avec les habitudes des autres. Partager un logement avec d'autres personnes exige une attitude souple.

Ne soyez pas indiscret ou harceleur

Protéger l'intimité que vous partagez avec votre colocataire, c'est comme prendre soin d'un oiseau rare et délicat. Ne soyez pas trop indiscrets. Le rythme de la vie peut se ralentir de lui-même, mais il y a toujours le danger de supposer que, puisque vous êtes colocataires, vous devez tout partager. Trouvez comment donner aux gens leur espace personnel et leur temps. Tout comme toi, j'ai besoin de pauses de temps en temps. Faites de votre chambre un sanctuaire où vous pourrez vous retirer du monde extérieur. Vous pouvez accorder de l'attention à la décoration intérieure de votre espace. Vous pourrez vous installer avec votre colocataire, redécouvrir qui vous êtes, et vivre une vie plus heureuse en conséquence.

Brisez la glace tant que vous le pouvez pendant votre colocation

Une communication efficace est l'un de vos outils les plus puissants dans une situation de colocation. Vous devez être capable de garder votre sang-froid tout en maintenant un programme régulier de communication positive et régulière. Plutôt que de laisser les tensions s'accumuler, il est préférable d'aborder les problèmes de front dans un dialogue calme, bien à l'avance. Cela permettra d'éviter ou de résoudre tout problème potentiel dès le début, limitant ainsi les dommages potentiels aux relations. Il est possible d'organiser des conférences pour parler des problèmes, des réponses possibles et des évolutions positives.

Enfin et surtout, chaque colocataire a sa propre personnalité et son propre mode de fonctionnement. Vous ne devriez pas avoir peur de donner une chance à des colocataires potentiels, même si vous craignez de vous retrouver avec un mauvais parti. Vous passerez un excellent moment même si votre colocataire s'avère être un raté. Si vous découvrez le colocataire idéal, vous serez triste de devoir renoncer à l'occasion de jouer dans votre propre comédie.